Communiqué de la Conférence Internationale des Partis et organisations marxistes léninistes d’Europe

Paris : « Nous avons occupé une partie des Champs Elysées pour manifester notre opposition à la venue du criminel Netanyahou ». Echos des autres rassemblements (Pau…)
6 juin 2018
Le 23 juin, à la République, rendez-vous au Village des services publics
22 juin 2018

Solidarité internationale contre la réaction

et la politique de guerre et d’austérité de l’impérialisme

 

Les partis et organisations marxistes léninistes d’Europe ont tenu avec succès leur conférence annuelle, à Paris, en juin 2018.

L’analyse collective de la situation actuelle en Europe et l’échange des expériences ont mis en lumière deux principales tendances :

En premier lieu, les Etats impérialistes se livrent une concurrence de plus en plus féroce et multiplient les foyers de tension dans le monde.

La politique de guerre de plus en plus affichée s’accompagne de la militarisation des sociétés. Il y a toujours plus d’argent pour les armes et pour les guerres et de moins en moins d’argent pour les besoins sociaux des masses populaires.

Il est urgent de dénoncer et de combattre cette politique dans chaque pays et au niveau international, en mobilisant les travailleurs et les peuples contre l’Otan et la « politique de défense européenne », la militarisation de la société et l’augmentation des budgets de guerre, contre le développement des opérations militaires des armées d’Europe au Moyen Orient et en Afrique.

Il est important de soutenir l’opposition croissante des peuples des pays nordiques contre la transformation de cette zone stratégique en champ de bataille entre les USA, l’Otan et l’UE d’une part, et la Russie de l’autre.

Il est nécessaire de développer l’opposition aux politiques militaires des USA, de l’Otan et de l’UE dans tous les pays européens, pour le retrait des bases US et des bombes nucléaires et pour la dissolution de l’Otan.

Les partis et organisations marxistes léninistes travaillent au succès des mobilisations contre le prochain sommet de l’Otan à Bruxelles et dans les différents pays et à la coordination internationale des combats contre les politiques de guerre et leurs instruments.

Une autre question importante a été au cœur des discussions, à savoir le développement de mouvements populistes, leur nature et leurs objectifs.

Prenant en compte la grande variété de formes de ce phénomène et les différences entre le populisme de droite et celui de gauche, les partis et organisations marxistes léninistes ont engagé une discussion globale qui sera approfondie, sur la base d’un certain nombre de caractéristiques communes, telles que :

La négation de la classe ouvrière et de la lutte de classe ;

La négation du prolétariat et de son rôle décisif dans le processus révolutionnaire et dans la construction de la société socialiste ;

La négation du rôle des partis politiques, en particulier celui du parti de la classe ouvrière, le parti communiste ;

La pratique d’une politique opportuniste d’alliances dans le but de gagner les élections, des alliances qui peuvent aller jusqu’à inclure les partis ouvertement racistes et fascistes.

Ce phénomène s’inscrit dans l’offensive de la réaction pour dévier l’opposition croissante de secteurs importants contre la politique de l’oligarchie, pour maintenir cette contestation dans le cadre du système capitalisme impérialiste et pour empêcher le développement d’une conscience de classe révolutionnaire.

La Conférence a également exprimé sa solidarité avec le combat du peuple palestinien, condamnant la brutale répression de l’Etat sioniste d’Israël contre la population de Gaza et le soutien de l’impérialisme US et des autres Etats impérialistes au criminel de guerre Netanyahu.

La Conférence soutient le combat des forces progressistes et révolutionnaires en Turquie qui s’opposent au projet d’Erdogan d’instaurer un régime autocratique dictatorial qui renforce l’exploitation et l’oppression des travailleurs et des peuples de Turquie et l’oppression et la guerre contre les Kurdes.

Elle apporte également son soutien aux luttes des travailleurs qui se développent dans plusieurs pays, comme celle des cheminots en France et celle des travailleurs des services publics, dans plusieurs pays, en particulier au Danemark.

La Conférence a renforcé l’unité politique et idéologique et l’esprit internationaliste des partis et organisations, sur la base des principes Marxistes Léninistes et de leur objectif commun : la lutte pour la révolution prolétarienne et le socialisme.

Conférence Internationale des partis et Organisations Marxistes Léninistes d’Europe, membres de la CIPOML

 

Parti Communiste d’Albanie

Organisation pour la Construction du Parti Communiste des Travailleurs d’Allemagne

Parti Communiste des Ouvriers du Danemark, APK

Parti Communiste des Ouvriers de France, PCOF

Mouvement pour la Reconstruction du Parti Communiste de Grèce (1918 – 1955)

Plate forme Communiste – pour le Parti Communiste du Prolétariat d’Italie

Organisation Marxiste Léniniste Revolusjon de Norvège

Parti Communiste d’Espagne (Marxiste-Léniniste), PCE (m-l)

Parti du Travail de Turquie, EMEP

 

Paris, juin 2018

 

texte à télécharger : http://www.pcof.net/wp-content/uploads/2018/06/relu-Solidarité-internationale-contre-la-réaction.pdf