Grand succès du meeting sur le centenaire de la Révolution d’Octobre 1917, le 11 novembre à la Bellevilloise (mise à jour)

La Forge de novembre est en vente : programme du meeting du 11 novembre, sur l’anniversaire de la Révolution d’Octobre 1917
8 novembre 2017
Intervention du PCOF au meeting de la Bellevilloise, pour le centenaire de la Révolution socialiste d’Octobre 1917
13 novembre 2017

L'internationale, lancée de la tribune, reprise par une salle debout, poings levés

Grand succès du meeting sur le centenaire de la Révolution d’Octobre 1917

Entre 350 et 400 personnes ont participé au meeting organisé par notre Parti, dans le cadre des initiatives de la Conférence Internationale des partis et Organisations Marxistes Léninistes – CIPOML – autour du centième anniversaire de la Révolution d’Octobre.

De 14h30 à 19h, la salle de la Bellevilloise a vibré des chants révolutionnaires de la chorale Auberbabel, repris par les participants, dans plusieurs langues et de l’Internationale qui a clôt ce meeting internationaliste. Elle a été emportée par le dynamisme des jeunes de l’Union des Jeunes Révolutionnaires, qui ont mis en scène collectivement leur plate-forme politique et le poème d’un jeune ouvrier, membre de leur organisation, sur ce que la Révolution de 1917 lui inspire aujourd’hui.

C’est avec une grande attention que les participants ont suivi la table ronde durant laquelle les représentants des partis d’Europe se sont exprimés sur les répercussions de la Révolution de 1917 dans leurs pays respectifs et sur la façon dont ils ont célébré cet anniversaire.

L’intervention de notre Parti, faite par notre porte parole national, très attendue et suivie avec une grande attention, a été longuement applaudie. Elle a rappelé ce qu’a signifié, concrètement, la Révolution d’Octobre 1917, pour la classe ouvrière, les paysans, les peuples de la Russie, en termes de changements profonds pour eux et pour les communistes, les révolutionnaires et les peuples dans le monde.

Cette intervention a également expliqué pourquoi le PCOF pose aujourd’hui la question de la nécessité d’une rupture révolutionnaire, dans le contexte actuel de la lutte de classe, nationale et internationale.

« S’il n’y a pas de situation de crise révolutionnaire aujourd’hui, en France et au sein du système économique, politique, institutionnel, militaire, de l’impérialisme français, nous voyons se développer des mouvements, des fractures, qui peuvent devenir des éléments d’une crise révolutionnaire. (…) Poser la question de la rupture révolutionnaire, cela ne veut évidemment pas dire que cette rupture révolutionnaire est au bout de chaque lutte, de chaque mobilisation, de chaque combat, qu’il soit sur le terrain de la lutte contre les ordonnances, de la lutte syndicale pour les salaires, les conditions de travail, contre la flexibilité et la course à la rentabilité… Ou les combats contre l’Etat policier, la répression et la criminalisation de la contestation sociale et politique. Ou contre les discriminations de toutes sortes dont sont victimes les femmes, dans la société en général mais aussi dans les entreprises. Ou contre l’Europe du Capital, de la réaction et de la guerre, Ou contre la politique de guerre menée contre les peuples, en Afrique, au Moyen Orient… ou celle à laquelle se prépare l’impérialisme français, dans le cadre de ses contradictions et ses rivalités avec d’autres puissances impérialistes.

Cela veut dire que nous pensons que tous ces fronts de lutte et de résistance, pris ensemble, débouchent sur la nécessité de rompre avec le système capitaliste impérialiste. »

Lors de l’entracte, la salle a bruissé des discussions en groupes, et les tables de la librairie « Le Point du Jour » et celle des éditions Kobawa, toutes deux associées à ce meeting fête, ont eu un très gros succès.

Les partis et organisations d’Europe avaient également apporté quelques uns de leurs documents, notamment les journaux qu’ils publient.

Dans l’escalier d’accès à la salle, les participants étaient accueillis par une exposition de photos des mouvements de grèves et des luttes de ces dernières années, réalisées par les photographes de « photosociale ».

Dans la grande salle, une exposition d’affiches de la Révolution d’Octobre, légendées, occupait tout un mur. Elles nous ont été prêtées par un ami collectionneur de la région de Grenoble et certaines d’entre elles ont été reproduites en format A5, pour être vendues.

Les dessins à l’encre, grand format, de moments de la Révolution de 1917, réalisés par une camarade plasticienne étaient accrochés sur un autre mur de la salle. Elle a également réalisé une œuvre sous forme de longue et large écharpe rouge, symbolisant le fil rouge qu’il faut continuer à tricoter.

Le meeting de Paris étant le meeting au niveau de l’Europe, tous les partis et toutes les organisations marxistes léninistes ont été invités à y participer. Ils ont mobilisé des camarades et des amis venus pour cet événement.

De l’avis de très nombreux participants, qui ont tenu à l’exprimer aux camarades du parti qu’ils connaissent, au camarade qui a fait l’intervention, à travers des messages qui continuent à nous arriver, ce meeting a été un grand succès, pour le Parti, pour les partis et organisations frères, pour la CIPOML : un meeting internationaliste, qui s’appuie sur le passé et sur l’histoire du mouvement communiste marxiste léniniste pour travailler à construire l’avenir.

Ce succès a été rendu possible grâce au travail intense des camarades et amis qui, en un temps record, ont aménagé la salle, rempli le bar, tenu le bar, confectionné les gâteaux, installé les expositions, les tables, etc … avec une efficacité remarquable… Sans oublier le travail des traducteurs, des camarades et amis qui ont filmé le meeting, à notre demande et de tous ceux et celles qui ont accueillis des camarades des partis frères chez eux. Qu’ils en soient ici remerciés

Le dimanche, les camarades des partis et organisations marxistes léninistes encore présents ainsi que des camarades de province, ont pu faire un tour, malheureusement sous une pluie battante, du Père Lachaise et des endroits marquants de la Commune de Paris, dans le 11è arrondissement. L’après midi, c’est le musée de la Commune, à Saint Denis (93) qui a ouvert ses portes pour une visite commentée.

 

 

Liste des organisations d’Europe qui ont participé à la table ronde, par ordre d’intervention :

1/ Allemagne

Organisation pour la construction du parti communiste des ouvriers d’Allemagne (Arbeit Zukunft), représentée par le camarade Diethard Möller, de la direction.

2/ Danemark

Parti communiste des ouvriers du Danemark, APK, représenté par la camarade Gerd

3/ Turquie

Parti du travail de Turquie (EMEP), représenté par le camarade Mustafa, qui a également lut l’intervention de la Conférence Internationale des Partis et Organisations Marxistes Léninistes.

4/ Espagne

Parti communiste d’Espagne, marxiste Léniniste PCE (m-l), représenté par la camarade Raul Marco.

5/ Grèce

Le Mouvement pour la réorganisation du Parti Communiste de Grèce 1918-1955 (ANASINTAXI), représenté par le camarade Tasos

6/ Italie

Plateforme communiste pour le parti communiste du prolétariat d’Italie, représenté par le camarade Alessandro.

Norvège

L’organisation marxiste léniniste Révolution de Norvège, qui n’a pas pu venir, a tenu à adresser un message au meeting, dont un extrait a été lu.

 

Avec la présence de :

Equateur

Parti communiste Marxiste Léniniste d’Equateur, représenté par la camarade Pablo Miranda, secrétaire général du parti

Mexique

Parti communiste du Mexique (Marxiste Léniniste) représenté par le camarade Omar et le Front Populaire Révolutionnaire (FPR), représenté par une camarade.

République Dominicaine

Parti Communiste du Travail de République Dominicaine, représenté par le camarade Juan Dionicio Rodriguez Restituyo, également secrétaire général du Frente Amplio.

Burkina Faso

Parti communiste révolutionnaire voltaïque

Tunisie

Parti des travailleurs de Tunisie, représenté par le camarade Adel Thabet

Bénin

Parti communiste du Bénin, représenté par le camarade Gilbert Kouessi, de la direction.

 

Et de Martinique

Le Conseil National des Comité Populaires (CNCP) représenté par le camarade Gérard Chevenot

 

Les représentants des partis et organisations marxistes léninistes sont montés sur la tribune, après l’intervention de notre parti, pour entonner, à plusieurs langues, l’Internationale.

 

Une vue de la salle de la Bellevilloise, bien remplie, au moment de l’intervention de notre parti

 

L’internationale, lancée de la tribune, reprise par une salle debout, poings levés

 

Intervention du camarade Mustafa Yalçiner, de la direction du Parti du Travail de Turquie, EMEP, au nom de la Conférence Internationale des partis et organisations marxistes léninistes

 

Table ronde des partis et organisations ml d’Europe. De gauche à droite, au micro, la camarade Gerd du parti danois, le camarade Diethard Möller, de l’organisation d’Allemagne, le camarade Tasos, de Grèce, le camarade Alessandro, d’Italie, le camarade Raul Marco, d’Espagne, le camarade Mustafa, de Turquie et les traducteurs et animateurs de la table ronde.

 

La prestation politico artistique des jeunes de l’Union des Jeunes Révolutionnaires

 

 

L’UJR

 

Installation de la pelote rouge

 

L’exposition des affiches de la Révolution de 1917

 

La chorale Auberbabel a interprété plusieurs chants révolutionnaires en italien, en allemand, en espagnol…

Les éditions Kobawa, avec notamment la réédition de l’Histoire du PC(b) US spécialement réalisée pour le centième anniversaire de la révolution de 1917

les tables de vente : au fond, celle du parti, suivie de la table de l’UJR et de la table des partis et organisation d’Europe

La librairie le Point du Jour, 58 rue Gay Lussac, Paris 5ème a proposé une large sélection de livres consacrés à la Révolution de 1917

La table des partis et organisations marxistes léninistes d’Europe