Pau : Macron « accueilli » par les mobilisations contre la réforme des retraites et le G5 Sahel

Pour qui nous prennent-ils ? Pensent-ils pouvoir nous duper comme cela ?!
14 janvier 2020

Plus de 2000 personnes ont manifesté à Pau. 800 à Dax. C’est toujours une mobilisation importante pour exiger le retrait de la réforme des retraites.

Le Parti est intervenu avec le communiqué commun contre le G5 Sahel et pour le retrait de l’armée française d’Afrique. Le communiqué a été lu par un de nos camarades à notre stand. Il a été bien applaudi par les présents qui reconnaissent que Macron mène la casse sociale à l’intérieur et les guerres de pillage à l’extérieur.

Lundi 13 janvier : Un tintamarre de casseroles contre Macron

Face à la venue de Macron à Pau, plusieurs actions ont eu lieu.

Des organisations africaines ont manifesté pour dénoncer les interventions françaises en Afrique.

Le soir, ce sont les syndicats qui appelé à se rassembler pour exiger le retrait de la réforme des retraites. Environ un millier de personnes se sont réunies pour exprimer dans le bruit des casseroles et des sifflets le refus de cette réforme et protester contre la venue du président.

C’est une réussite. Des enseignants ont fait une pièce de théâtre devant les CRS.

Notre Parti est intervenu avec ces panneaux : de l’argent pour les retraites, pour l’éducation et la santé. Pas pour faire la guerre. Stop aux guerres en Afrique. Retrait de l’armée française. De nombreux manifestants ont pris en photo ces panneaux, reconnaissant ainsi la nécessité de débattre et de discuter de ces questions, de dénoncer la politique de la France en Afrique.

A noter que le local de Libertat a été attaqué par la Police et 6 militants placés en garde à vue. Ces arrestations sont apparemment liées à l’action de dénonciation de la Françafrique.

Un communiqué commun est en préparation pour apporter notre solidarité.

Mardi 14 janvier : Blocage du dépôt des bus d’Idélys

Environ une centaine de militants de la CGT, quelques enseignants de la FSU et des gilets jaunes ont bloqué le dépôt des bus ce matin à 5 heures. L’objectif était d’empêcher la sortie des bus et notamment la présentation du bus à hydrogène Fébus au président Macron.

La mobilisation a été importante, l’ambiance excellente. La CGT Idelis avait organisé le piquet de grève pour accueillir les militants des autres entreprises. Les territoriaux, les cheminots de Pau et Puyoo étaient particulièrement mobilisés.

Sur la côte Basque, la CGT, Solidaires, la FSU, FO, les gilets jaunes multiplient les actions. Action symbolique contre les députés LREM ou Modem. A Anglet, la CGT du Pays Basque a fait un barrage filtrant devant l’usine Dassault.  

Mardi 14 janvier : Une manifestation syndicale faisant face au président des riches

Environ 2.000 personnes ont manifesté avec des cortèges venus des Landes pour exiger le retrait de la réforme des retraites.

Une très grande détermination avec le slogan scandé par toute la manifestation depuis le camion de l’intersyndicale : « et on ira jusqu’au retrait ». « Public-Privé, tous ensemble dans l’unité »…

Notre Parti était présent avec son stand avec ses panneaux contre le G5 Sahel.