Des dizaines de milliers de manifestant (e)s dans les rues contre les violences sexistes et sexuelles

Guadeloupe : non à la répression coloniale
21 novembre 2021
Burkina : la mobilisation se poursuit. Actualisée le 26
25 novembre 2021

Cortège à Paris, le 20 novembre

50 000 manifestant (e) s à Paris : un vrai succès pour le collectif « nous toutes » qui a organisé cette manifestation. Des cortèges ou des rassemblements ont également eu lieu dans des villes de province.

Le bilan de la politique de Macron dans ce domaine se résume à des annonces, mais « rien n’a bougé » depuis qu’il en a fait une « cause nationale » en 2017. Si la manifestation était joyeuse, elle était aussi combative. Beaucoup de jeunes femmes qui avaient déjà participé à la manifestation en 2019, étaient au rendez-vous, signe que ce mouvement s’enracine. Il s’appuie notamment sur des groupes qui se constituent localement, organisent des collages, des « flashmobs »…

Les organisations syndicales étaient présentes, et pas seulement les militantes des commissions mixité.

Les amies de « femmes Egalité » étaient nombreuses, avec leurs drapeaux et le nouveau numéro d’Egalité (le numéro 93, en vente).

Des camarades du parti étaient également présentes dans cette manifestation. Voici leur commentaire :

« Belle manifestation. Beaucoup de monde et surtout beaucoup de jeunes et très jeunes femmes et jeunes hommes. Manifestation très ouverte dans la partie associations, syndicats, partis. Nous étions avec drapeaux et journal et quelques tracts sur la Palestine qui appelle au rassemblement du samedi 27 (pour la libération des enfants palestiniens) qui ont reçu un très bon accueil. Quand on interpelait les manifestants en disant « Pour la libération des enfants palestiniens », ils tendaient la main pour prendre le tract. Les jeunes de l’Ujr étaient là aussi et ils ont également diffusé le tract. Au final, 2000 tracts sont partis. Nous avons eu quelques discussions avec des jeunes, plusieurs journaux donnés. »