L’Union locale Cgt de Massy a fêté le 150ème anniversaire de la Commune de Paris.

Manifestations le 12 juin pour nos libertés, contre les idées d’extrême droite
9 juin 2021
Déclarations suite aux tueries de Solhan, au Burkina Faso
11 juin 2021

Le comité général de l’UL CGT de Massy, tenu en avril dernier, qui a élu une nouvelle direction (la commission exécutive), a décidé de s’emparer des 150 ans de la Commune et d’en faire un moment culturel festif et populaire.

Ce fut chose faite le weekend des 5 et 6 juin derniers dans le parc urbain de la ville à deux pas des dits « Grands ensembles », un vaste quartier d’immeubles à loyers modérés.

Il va sans dire qu’il a fallu batailler pour obtenir les autorisations préfectorales et municipales pour installer l’évènement dans le parc. Autorisations qui ont été obtenues in extremis.

Durant ces deux après-midis, dans ce grand amphithéâtre de verdure, l’Union locale a déployé ses barnums et ses drapeaux.

L’association des Amis de la Commune partie prenante de ces deux jours a pu y installer son exposition, sa table de vente et un des conférenciers de l’association est revenu sur la signification de cet anniversaire et de ce qu’ont été ces journées révolutionnaires.

A côté de Massy, à Chilly-Mazarin des artistes occupaient le cinéma théâtre « François Truffeau » pour exiger un plan d’accompagnement en vue de la réouverture des cinémas et l’abrogation de la nouvelle loi sur l’assurance chômage. A la demande de la direction de l’Union locale, ils et elles ont accepté avec joie l’idée de venir animer ces deux jours.

Trois d’entre eux avec accordéons, tambourins accompagnés d’une chanteuse lyrique ont arpenté le parc pour encourager les promeneurs à se rapprocherdes barnums, suivre la conférence ou tout simplement jeté un œil à l’exposition.

Des camarades syndicalistes de différentes entreprises organisés à l’Union locale se sont aussi essayés avec succès à réciter textes et poésies, y compris de reprendre des chansons de la Commune. Tout le monde a découvert qu’en plus de leur capacité à se battre pour la défense des intérêts des travailleurs, ils/elles avaient aussi de véritables talents cachés.

Ces deux jours printaniers ont été un vrai succès. Cent à deux cent personnes, essentiellement résidents des « Grands ensemble » se sont arrêtés devant les stands, pris le temps d’assister à la conférence, échanger avec les syndicalistes de l’Union locale et les Amis de la Commune… et faire plus ample connaissance avec cette première révolution prolétarienne de l’histoire, toujours aussi peu enseignée dans nos écoles

Les camarades du parti (syndicalistes ou non) qui militent sur le secteur ont participé à faire connaitre l’évènement et contribué à sa réussite.

Les artistes qui occupent le cinéma théâtre François Truffaut sont venus animer les deux journées dans le parc
Le conférencier de l’association des Amis de la Commune
Le public, venu notamment du quartier voisin du parc, a suivi la conférence avec attention