Beaumont sur Oise Succès de la marche pour Adama

Explosion sociale en Haïti
19 juillet 2018
Venez à notre stand, à la fête de l’Humanité, du 14 au 16 septembre, au Parc de La Courneuve (93)
19 juillet 2018

« C’est ici que mon frère est venu se balader en vélo le jour de son anniversaire et c’est ici qu’il a subi le placage ventral qui l’a asphyxié. L’hôpital est à quelques centaines de mètres d’ici. Alors qu’il se plaignait de ne plus pouvoir respirer, ils ont préféré l’emmener au commissariat où il est décédé dans la cour, quelques minutes plus tard. » (Assa Traoré, lors de la marche pour Adama à Beaumont sur Oise, le 21 juillet 2017

Environ 1500 personnes se sont retrouvées à Beaumont-sur-Oise samedi 21 juillet.

C’est un succès pour la famille et le comité Justice pour Adama qui, loin de renoncer, ont multiplié les initiatives de mobilisation dans les cités de la « banlieue » parisienne. Là où des millions de personnes subissent chaque jour, non seulement le harcèlement et les violences policières, mais aussi toute la violence sociale d’un système « pour les riches les patrons et les marchands de canons. »

« On n’oublie pas, on ne pardonne pas ! ». Ce front de résistance, qui a obtenu le soutien d’artistes, d’associations, d’organisations de jeunes, de partis politiques… n’est pas près de s’éteindre !

 

 

 

Marche pour Adama Samedi 21 juillet 2018 à Beaumont-sur-Oise

Dans une tribune publiée dans le Nouvel Obs, Assa Traoré, sa sœur écrit : « La vie d’Adama, remise en cause depuis son adolescence par d’incessants et humiliants contrôles, s’est retrouvée une ultime fois, sans fondement, entre les mains des agents de la force publique. Lesquels se sont arrogés le droit de livrer mon frère à la mort, en l’étouffant, en ne le secourant pas, en le regardant mourir menottes aux poings, par terre, à leurs pieds…Malgré les mensonges judiciaires, salissant la mémoire d’Adama (l’invention d’une infection, d’un trouble cardiaque, d’une surconsommation d’alcool ou de drogues) ; malgré ces honteuses tentatives pour justifier l’injustifiable, la mort de mon petit frère, nous tenons bon… Depuis deux ans, nous attendons que les gendarmes soient au moins entendus, sinon mis en examen concernant « les circonstances dramatiques » dans lesquelles mon frère de 24 ans a perdu la vie. Ils sont pourtant les seuls à savoir : Comment Adama a été arrêté ? Comment Adama a été poursuivi ? Comment Adama a été plaqué au sol ? Comment Adama a été étouffé de tout leurs poids ? Pourquoi Adama a été conduit à la gendarmerie plutôt qu’à l’hôpital ? Pourquoi Adama était inconscient au sortir de leur véhicule ? Pourquoi les secours l’ont trouvé au sol, menotté ? Comment est-il mort sous leurs yeux ?

Nous reproduisons le communiqué de l’UJR appelant à participer à la marche du 21 juillet

L’UJR appelle à la marche pour Adama !

Adama comme tant d’autres, fait partie de la longue liste des victimes des violences policières. Depuis son assassinat il y a deux ans, et malgré les nombreuses intimidations à l’encontre de sa famille, le collectif « Justice pour Adama » n’a jamais baissé les bras. Il organise une « marche pour Adama » à Beaumont sur Oise le 21 juillet.

Nous dénonçons l’acharnement policier, judiciaire et politique contre la famille Traoré !
Nous appelons à participer à la marche du 21 juillet à Beaumont sur Oise !

Partout la police réprime : dans les quartiers, dans les ZAD, dans les manifestations, dans les camps de rétention, contre les étudiants ou les travailleurs en lutte, … Cette violence n’est pas le fruit du hasard ; elle est inhérente au système capitaliste. Elle s’exerce aussi dans les « territoires et départements d’outre-mer » et à l’encontre des peuples sous domination de l’impérialisme français, en Afrique notamment.

De cette société-là, on n’en veut pas, on la combat !

Union des Jeunes Révolutionnaires,
Le 15 juillet 2018

https://fr-fr.facebook.com/Union-des-Jeunes-Révolutionnaires-UJR-France-206613956156331/